On fait route en Equateur : OTAVALO

Publié le par Al&Steph

Date : 22/11 au 25/11

On prend un bus jusqu'a la frontiere tot le matin. Il faut environ 6h pour sortir du pays. Les paysages le long de la route sont magnifiques.  Puis un taxi et hop on quitte la Colombie apres le coup de tampon. On traverse un pont a pieds et on entre en Equateur, dernier nouveau pays du voyage. A peine les formalites d'entree effectuees, on est dans un minibus pour Tulcan. On reprend aussitot un bus pour Otavalo. On y arrive comme pour Popayan a la nuit bien tombee. On est encore fatigue par cette journee de voyage. On se trouve un hotel mignon, la meilleure chambre depuis longtemps. Les prix sont plus eleves ici, mais pour la fin ca va.

Otavalo est une petite ville au milieu des volcans et des lacs. On se pose ici pour quelques jours, jusqu'a Samedi, jour du grand marche, principale attraction touristique. Des bus entiers  affluent ce jour pour faire des affaires, enfin ce qu'ils pensent en etre. Les premiers jours on souffle, c'est une bonne pause dans notre course vers le sud. On essaie de decouvrir les magnifiques alentours. On se debrouille pour aller voir un magnifique lac, notre derniere petite aventure avec bus locaux et stop. C'est tres sympa, mais le ciel est couvert, on ne voit aucun sommet ou volcan qui entoure le site. Ce lac est situe dans le cratere d'un vieux volcan. Il y a des iles au milieu qui sont des vestiges de sa derniere eruption. L'eau vient de la fonte des neiges qui ont recouvert le site. Superbe paysage ! On a vu aussi un autre lac plus grand, juste a cote de la ville derriere la colline, mais il est entoure d'habitations, de villages meme. Ca nous fait une bonne promenade a pied.

Meme si le gros jour c'est le samedi, il y a marche tous les jours, notamment sur la place principale. On va y faire un tour le vendredi en fin d'apres-midi, histoire de sentir l'ambiance et pourquoi pas faire du reperage. Tout le monde nous dit d'acheter aujourd'hui, c'est possible de marchander. Demain ce ne sera pas la peine, ce sera plus cher. Ils auront du client fortune. Et le lendemain matin, on peut apprecier la veracite de leur propos. En effet le troisieme age americain lache sans compter. Certains essaient de marchander un peu. Ils sont tout content lorsqu'ils ont fait baisser d'un dollar. Les vendeurs se gavent litteralement. On n'a meme pas essaye d'acheter quoi que ce soit.

Avant d'assister a cette foire capitaliste, on est alle voir le marche aux bestiaux, beaucoup plus typique et pittoresque. Il y a bien sur aussi des touristes comme nous qui viennent  assister au spectacle et prendre quelques photos.Ici se vend veaux,vaches, cochons et moutons. On ne voit pas de volailles. Chacun ramene sa ou ses betes en laisse et attend l'acheteur potentiel. Il y a aussi des betailleres pour les plus gros eleveurs. Les gens sont de tout age avec des habits traditionnels. Un spectacle pour les yeux, les oreilles et le nez. On fait notre petit tour et ensuite on passe par le marche de la nourriture, superbe lui aussi. Ca va des gros etals pleins de fruits et legumes a la petite fille qui vend des lentilles ou la mamie qui a une cuvette de petits pois. Puis vient les stands des habits traditionnels avec leurs jupes sombres et les chemisiers blancs brodes et decores. Il y a meme leurs chaussures typiques : sandales de tissus ouvertes legerement au bout. Elles sont courageuses de mettre ca vu les temperatures pas tres clementes. On s'en est pris plein la tete, maintenant on fait route vers Quito avant midi.

Publié dans Equateur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

thibert 05/01/2007 17:00

très sympas, très justes tous ces commentaires, le blog est-il , hélas terminé? bises à vous deuxmaman

Patrick Fratczak 02/01/2007 09:08

Et Bonne Année ! :D

Patrick Fratczak 02/01/2007 09:07

Vivement qu'un bel album photos et textes soit édité !Avec la vente de votre livre, vous repartirez visiter le reste du monde ! ;)

Renata & Laurent 30/12/2006 16:58

hello !c'est nous les patineurs de Paris devenus Bordelais pendant votre voyage...Mathieu, croisé à Toulouse, nous a filé l'adresse de votre site : très beau, vous avez bien fait les choses.Ca fait envie...!bon retour...on vous embrasse !

Matthieu 17/12/2006 13:02

Merci, Merci, Merci!!!
Pourquoi?
Pour tout ce que vous avez pu nous faire partager pendant ce magnifique périple qui nous a fait rêvé...
Je suis sûr que cela a donné des idées à beaucoup d'entre nous. A qui le tour?

Je vous embrasse fort en attendant de vous revoir,
Matthieu